Analyser les stats


Télécharger DataGolf | Aperçu du logiciel | Analyseur de swing | Update | Retour au Menu
Support | Livres / Vidéos | Analyser ses stats | Bonnes adresses | Atelier | Technologie

On peut améliorer son jeu en améliorant son swing avec l'analyseur de swing, mais également en
étudiant son jeu au travers des statistiques.

En rentrant vos cartes de scores dans Datagolf vous obtenez de nombreux renseignements sur votre jeu.
Les parcours étant très différents les uns des autres, on ne peut tirer de conclusion absolue mais 
seulement définir des tendances. Par exemple, un parcours avec des greens immenses verra un nombre de
green en régulation important avec également un nombre de putts important. C'est donc à chacun de
traduire ses propres stats. 


On peut distinguer plusieurs domaines:
 - Le Grand jeu 
 - Les approches
 - Le putting
 - La strategie 
 - Votre Progression	   


Le Grand jeu:
C'est tout d'abord la mise en jeu. Vous pouvez analyser la qualité de la mise en jeu par le pourcentage 
de "driving accuracy" dans l'onglet Stats. Attention, il faut tenir compte du type de parcours. Sur un
parcours étroit il ne faut pas en demander trop. Entre 50 et 60%, votre précision est très bonne.

La précision des fers est mesurée par le % de GIR (Green in régulation). C'est à dire que vous atteignez 
le green en un nombre de coups égal au par moins deux coups (3 coups ou moins sur un par 5). La aussi,
il faut pondérer le résultat par le type de parcours. A Ivry la Bataille, les greens sont immenses, il 
est facile de les atteindre mais on prend souvent 3 putts. 

Les Approches:
Contrairement à ce que l'on pense, ce sont le nombre de putts total qui donne une idée de la qualité des 
approches. En effet, n'est considéré comme putts que les coups joués sur le green et non les coups joués 
avec le putter. C'est pourquoi si on fait souvent approche putt, le nombre de putts doit être faible.
Même les pros n'atteignent que 2/3 des greens en régulation. Au dessus de 30 putts par partie, les approches
sont peut être à travailler. 
Le scrambling, plutôt réservé aux bons joueurs traduit bien la qualité des approches. C'est le pourcentage
de pars sauvés quand le joueur rate le green.

Le putting:
Pour connaître la qualité du putting, il faut corréler le nombre de putts total et la moyenne de putts 
par GIR. La moyenne de putts par GIR donne la qualité des putts longs et moyens. S'il est inférieur à 2,
vous faites plus de birdies que de 3 putts. 
Le nombre de 3 putts par partie vous donne la qualité de vos putts longs. Personnellement, je suis à 1,7
de moyenne et je trouve cela déjà trop. Comme indiqué plus haut, cela dépend de la taille des greens
du golf où vous avez l'habitude de jouer. 

La stratégie:
La stratégie peut être étudiée grâce à "l'analyse parcours". La difficulté est recalculée en fonction
de vos résultats et non en fonction des coups reçus officiels. On peut donc faire particulièrement 
attention à certain trous qui ne nous réussissent pas. Par exemple, un trou où la moyenne de score
est de 2,1 on peut se contenter de jouer le bogey. Sur le trou 15 de l'Albatros, je me suis aperçu
que j'avais 60% de pénalité. J'attaque désormais ce par 4 en trois (c'est un green en ile très piégeux).
Vous pouvez également déterminer si toucher le fairways sur certains trous apporte un gain en terme de
score.

La progression:
La progression peut être suivie en utilisant le filtre. Par exmple en sélectionnant l'année 2004 seulement,
puis l'année 2005. Il est conseillé de ne sélectionner qu'un seul type de parcours afin de comparer sur les
mêmes bases. Dans l'onglet graphe il est possible de modifier le nombre de parcours par période. En augmentant 
la valeur, on peut mieux se rendre compte de la variation des scores. Si on joue 4 fois par mois en moyenne,
mettre la valeur 4 permet de connaitre la moyenne par mois. 
Attention, cependant, en été, les scores sont souvent bien meilleurs.